La communication utilisée par Action Aid dans la promotion des droits de la femme

Pour la mise en place de l’enseignement post fondamental technique, le Burundi a opté pour une nouvelle orientation méthodologique et pédagogique quant à l’élaboration des manuels scolaires : manuels de l’apprenant et guides de l’enseignant.

Ces manuels scolaires dont il est question ici, décrivent un ensemble cohérent et significatif de compétences à acquérir. Ils sont élaborés selon une démarche méthodologique qui tient compte des besoins de formation, de la situation du marché de travail, des buts et moyens pour réaliser la formation. Ce sont des outils de référence pour la formation et l’évaluation des apprentissages.

Afin de mieux orienter les formateurs et leur transmettre un message univoque, les leçons des cours ont été détaillées autant que possible suivant la structure ci-dessous ; ce qui donne l'impression que les manuels sont volumineux.

Comparativement à la méthodologie OIF, le programme des cours, produit en lieu et place du référentiel de formation, a été adapté. En plus des quatre (4) éléments prescriptifs de l’OIF (Enoncés des compétences, Contexte de réalisation, Eléments de compétence et Critères de performance), chaque élément de compétence a été décrit de façon détaillée. Cette forme d’adaptation, inspirée de la méthodologie CVA, se rencontre également dans plusieurs pays africains et notamment ceux de l’EAC. Elle permet une compréhension commune au sein des enseignants des différents établissements concernés et elle facilite la mise en œuvre du programme.