Gukoresha imvugo idakomeretsa

Kuvugana ubuntu, iteka, ugaserura ico ufise ku mutima, ntufate ijambo kugira uteshe agaciro abandi canke ukiteshe wewe ubwawe.

Nkuko Olivier Perrot abivuga, ijambo rishobora kubaka canke rigasambura, rigaturira canke rikaremesha imitima yaturagaye.

Umuntu iyo aravye neza asanga hariho abantu bakoresha ururimi rwabo kugira baganze, bacinyize abandi, babagendereko, babahashe, babihanize, babigizeyo, babakumire, babambike ibara, babanduze iceyi, babatere ubwoba,babakomeretse n’ibindi.

                                                

« Parler avec intégrité, ne dire que ce que l’on pense réellement, ne pas utiliser la parole ni contre soi ni pour médire autrui: la parole est un outil qui peut détruire ou construire » Olivier Perrot

Quelques constats: depuis l’existence et l’utilisation des médias

L’homme en a profité pour son information et celle d’autrui , son divertissement, pour son éducation-formation

Les hommes des medias et les porte-paroles les ont utilisés pour informer le public

L’homme en a profité pour influencer les autres et exercer le pouvoir sur les gens

L’homme en a profité pour blesser, exclure, culpabiliser et traumatiser l’autre

L’homme en a profité pour prendre le dessus sur les autres

Et le journaliste dans tout cela? Quelques constats

Journalistes tués, emprisonnés, enlevés menacés